Revue de presse

ACTUALITES - Revue de Presse



14 - L' EST ECLAIR  du 1er aout 2017



13 - LA GAZETTE des YVELINES  du 23 mai 2016



12 - Magazine FLUVIAL N° 261 de avril 2016

La fiche Musée de 3 pages présente le nouveau  Musée de la Batellerie et des Voies Navigables. Noptre association est citée.





11 - Murmure FLUVIAL du 23 novembre 2015

Le retour du Jacques à Conflans-Sainte-Honorine
23 novembre 2015 - 08:05
Le "Jacques" et le "Triton 25" à couple (Photo B.Boulonne)Après deux ans et demi d’absence, pour une mise en conformité, doublée d'une mise en beauté, le remorqueur historique "Jacques" a retrouvé, cet été, la halte patrimoine du port Saint-Nicolas de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Son imposant petit-frère, le "Triton 25" (*) - autre propriété de l’Association des Amis du Musée de la Batellerie (A.A.M.B.) - l’avait réacheminé à couple depuis le chantier naval d’Achères, à 4 km en aval. Son retour a été fêté à l’occasion des Journées du Patrimoine, mais il faudra attendre encore un peu avant que le remorqueur puisse être ouvert au public...

En janvier 2013, Le Jacques avait quitté Conflans-Sainte-Honorine, son port d’attache depuis son acquisition symbolique en 1996 par l’A.A.M.B. qui l’avait sauvé du déchirage. Il devait passer la visite décennale réglementaire hors d’eau ; l’occasion de procéder à des travaux de restauration nécessaires. Malgré la participation de bénévoles de l’association, la durée du chantier aura été beaucoup plus longue que prévu. Pour fêter sa "renaissance", les conflanais, heureux de le revoir à flot, lui sacrifièrent une bouteille de champagne, lancée depuis le ponton-bigue (**) par Sophie de Portes, adjointe au maire de Conflans, le 19 septembre 2015.

La maquette du "Jacques" sur un stand de l'AAMB (Photo F.Vaesken)Après avoir récapitulé les travaux réalisés au cours de cette longue absence, Guy Matignon, le Président de l’A.A.M.B., présenta brièvement le "Jacques" aux non-initiés : Construit en 1904 à Creil à partir de plans des fameuses « Guêpes », ce remorqueur à vapeur est un fleuron du patrimoine fluvial, et à ce titre classé Monument historique depuis 1997. Un statut qui permet à l’association de bénéficier de soutiens financiers de la Direction régionale des Affaires culturelles (DRAC), complétés par ceux du Conseil départemental des Yvelines, pour sa rénovation, son entretien, et sa mise en valeur auprès du public.
C’est d'ailleurs le prochain objectif : rendre le "Jacques" accessible aux visites, avec une exposition sur ce type de remorqueurs, dans la salle des machines...

(*) NOTE => Le "Triton 25" fut construit 50 ans plus tard, en 1954(**) NOTE => Ponton de travail en métal, équipé de deux grues.


10 - Article dans le journal Le Courrier des Yvelines     -                                                               16 septembre 2015




9 - Article dans le journal La Gazette - 19 août 2015




8 - Retour du Jacques à la Halte Patrimoine - 29/07/2015



7-Murmure de FLUVIAL du 29 avril 2015 sur notre AG :


Record d'affluence à l’AG des Amis du Musée de la Batellerie
29 avril 2015 - 20:05
de G à D, Jean-Claude Malbrunot, directeur de "La Vie Batelière", et Guy Matignon, président de l'A.A.M.B.(Photo A.A.M.B)Le mois dernier, il était prévu que l’A.G. annuelle de l’Association des "Amis du Musée de la Batellerie de Conflans-Sainte-Honorine" (AAMB) se tienne dans un vaste restaurant du quai de la République. Mais l’"Imprévu" (c’est le nom de ce restaurant !) ne pouvait contenir cette affluence inhabituelle. Opportunément amarré presque en face, le bateau-théâtre "Story- Boat", de Laurent Cruel et Hélène Lett, a pu, au dernier moment et dans la bonne humeur, accueillir tous les congressistes...

Plus d'un tiers des 220 adhérents que compte l’A.A.M.B. avaient fait le déplacement. Ils venaient d’un peu partout en France, et même de Belgique et de Suisse. Après deux Assemblées générales délocalisées (chez les Bateliers de la Marne puis chez les Amis du canal de Berry), ils se retrouvaient dans la cité emblématique de la batellerie. Et ils allaient être parmi les premiers à découvrir, l’après-midi, au cours d’une visite guidée, leur musée rénové, sa nouvelle muséographie, et même ses réserves. Prélude à la réouverture officielle annoncée pour le 20 juin à l’occasion du Pardon de la Batellerie, cette visite exceptionnelle - après 2 ans et demi de fermeture pour cause de travaux interminables - explique sans doute le succès du congrès. Et puis l’année 2015 sera aussi celle du "Jacques", le vieux remorqueur de l'association, classé Monument Historique, et dont la restauration au chantier voisin d’Achères, s’achèvera elle aussi avec quelques mois de retard...

Le "Triton 25" des Amis du Musée de la batellerie (Photo A.A.M.B.)De belles perspectives pour 2015, accompagnées d'un riche programme d'activités : édition d’un double « Cahier », visites et déplacements du "Triton 25" rénové l’an dernier, participation à quelques manifestations fluviales, sur le stand de l’A.A.M.B., ou à bord du remorqueur. « Ils n’ont pas posé de questions », s’étonnait Guy Matignon, Président depuis le 31 mars 2012, et tout juste reconduit dans ses fonctions. « Normal, les présentations étaient claires et très complètes», lui fut-il répondu.

Enfin, c'est à l'adjoint au maire de Conflans, en charge de la batellerie, Laurent Moutenot, qu'il reviendra de conclure ce congrès. Une marque d’intérêt appréciable car, faut-il le rappeler ?, le Musée de la Batellerie de Conflans, reconnu d’intérêt national, est un musée municipal. Et il fêtera ses 50 ans cette année...



6-Murmure de FLUVIAL du 13 décembre 2014 sur la réouverture du Musée: 



Le musée de Conflans-Sainte-Honorine va rouvrir après deux ans et demi de fermeture
12 décembre 2014 - 10:37
Le musée de Conflans Sainte Honorine rouvre ses portes (Photo N.Parent) C’est officiel depuis le 22 novembre. Les travaux de réhabilitation et de mises aux normes du bâtiment sont achevés dans l’aile Sud qui abrite certains services municipaux, dont une magnifique salle des mariages. Ils se poursuivent encore dans l'aile Nord où se trouve  le musée de la Batellerie, mais ils seront achevés, c’est confirmé, pour une réouverture solennelle à l’occasion du prochain Pardon de la Batellerie. Pour le moment, en effet, seuls les groupes peuvent visiter, accompagnés, sous réservation (Tél. 01 34 90 39 50).

La grande salle du RdC du musée (Photo N.Parent)Première transformation notable : l’espace accueil a été transféré dans un ancien local technique, ouvert désormais à gauche de l’imposant portail de la place Gévelot. Spacieux et lumineux, il mène directement au parcours réaménagé qui passe aujourd’hui par la cour, équipée maintenant d’une passerelle pour fauteuils roulants. Y sont exposées des pièces lourdes et résistantes ; telles l’arrière du berrichon en fer motorisé Record, et son dispositif de transmission, ; un tracteur Latil autrefois utilisé pour le halage des bateaux ; des ancres et des bollards anciens,… Le lieu était peu fréquenté auparavant, car l’on passait rarement la porte arrière de la grande salle du rez-de-chaussée où sont exposées une belle maquette de l'ascenseur à bateaux des fontinettes, et des maquettes d’anciens ouvrages d’art. Patrimoine du transport fluvial moderne oblige, un plan détaillé du port actuel de Gennevilliers est maintenant présenté dans cette salle.

Au moment où les travaux ont commencé, en janvier 2013, il était prévu qu'ils ne durent "guère plus d’un an" (*). En fait, il faudra encore patienter 6 mois (soit au final, 2 ans et demi)  pour que le musée rouvre complétement ses portes au public, en juin prochain. Quelques imprévus sont la cause de ce retard. Et notamment, l’installation d’un ascenseur au sein de la tourelle, pour permettre l’accès des personnes handicapées aux salles du premier étage...
Le Conservateur Laurent Roblin et son équipe, profitent de cet ultime délai pour "peaufiner" la nouvelle muséographie. Quant au président de l’Association des Amis du Musée de la Batellerie, Guy Matignon,  il nous disait "se réjouir des récents aménagements qui autorisent une meilleure mise en valeur des collections, et l’accès pour tous au musée dans son ensemble".

(*NOTE =>  Philippe Esnol, sénateur-maire de Conflans à l’époque dans Fluvial n° 228 – Déc./jan. 2013 

5-Article de VIVRE A CONFLANS n° 290 - Février 2014 :





4-Article du Courrier des Yvelines du 12 novembre 2013:





3-Article du Parisien -édition des Yvelines du 29 septembre 2013: 

 


2-Murmure de FLUVIAL - Juillet 2013  



1-Murmure de FLUVIAL - Avril 2013  


0- Courrier Picard - Février 2013




-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.